Le choix est aujourd’hui de moins en moins mis en avant.

Nous avons même tendance à oublier que nous avons le choix. Beaucoup de gens fonctionnent « par défaut ». A-t-on vraiment le choix dans la vie ?

La vie est faite de choix.

Dès le plus jeune âge, on est soumis au choix. Même si nous sommes guidé par ses parents, on choisit tout de même beaucoup de choses. Nos copains, nos goûts, mais aussi ce que l’on apprécie dans la vie ou non.

Ce genre de choix conditionnent la vie future. Le choix, tout au long de notre existence, définit notre avenir, plus qu’on ne le pense.

Souvent, la plupart des gens ne reconnaissent pas le « choix ». Dans la grande majorité du temps, les gens laissent la vie couler. Ils se laissent guider par des peurs, des craintes et des risques qu’ils veulent éviter.

La peur de ne pas réussir, la peur de perdre, peur de l’inconnu… Bien souvent, les gens prennent l’option de la facilité, celle qui engendre le moins de conséquences potentiellement négatives, même si elle pourraient apporter beaucoup de positif.

Se laisser guider par ses peurs…

Même si rien n’est écrit, le simple fait d’imaginer un obstacle sur la route mène les gens à opter pour le choix de la peur.

Le choix prioritaire, même s’il doit sacrifier de nombreux points positifs, ira dans le sens d’éviter de faire des efforts, de sortir de sa zone de confort, de manière inconsciente.

Dans une situation simple où on découvre quelque chose de nouveau, on va de manière normale se poser beaucoup de questions. Très souvent, on va naturellement penser aux pires éventualités.

Alors que le choix devrait être facile…

Dans les situations difficiles de la vie, on entend souvent dire « mais j’ai pas le choix »… Le seul fait de ne pas faire de choix, est déjà un choix. Quand on se dirige forcément vers l’option de la facilité, c’est un choix.

Nous vous relatons le récit de Jérôme qui s’est confié sur notre page facebook.

« Je suis salarié depuis 23 ans dans la même boîte, pour le même patron et avant, tout se passait bien. Je gagnais plutôt bien ma vie. Bien sûr, je me disais que peut-être un jour je réaliserai mes rêves, mais j’ai préféré rester là où j’étais, car je savais ce que j’avais, je ne savais pas ce que j’aurai si je venais à changer.

J’avais eu plein de possibilités de changements, mais ne sachant pas ce que j’allais avoir, si j’allais réussir ou non, je suis resté là où j’étais, sans rien faire. Et du jour au lendemain, mon patron a dû réduire mon temps de travail de moitié à cause de l’épidémie de coronavirus… et mon patron a dû mettre la clé sous la porte ! J’aurai pu, et peut-être que j’aurai dû faire d’autres choix, car aujourd’hui je suis dans une situation critique, très critique.

Je pensais faire le choix de la raison, mais c’était en fait le choix de la peur. »

Alors que le choix d’une réelle opportunité qui pourrait changer la vie se présente, c’est souvent le choix de l’inaction qui prend le dessus. Nos réactions premières sont celles de la protection de soi-même, de ses proches.

Pourquoi les gens ne suivent-ils pas leurs rêves ?

Mais pourquoi ? Changer de vie, dans le cas où on aurait une grande réussite, ça peut faire peur. Mais aussi parce qu’on sait ce que l’on a, on ne sait pas ce que l’on aura. La peur du risque est réel, et même si le succès peut paraître évident, la plupart des gens ne font rien.

La crainte de réussir est elle aussi incroyablement forte. La peur de l’argent… L’argent a parfois mauvaise image. Beaucoup de ce que l’on nous inculque autour de l’argent provient des croyances populaires. Les croyances qui disent que l’argent rend mauvais, alors qu’en réalité il fait simplement sortir qui nous sommes vraiment au fond. Les croyances qui disent que ceux qui ont de l’argent l’ont forcément obtenu de façon frauduleuse, ou en faisant de choses illégales et malsaines. Ces croyances de l’argent qui disent qu’être riche c’est être un arnaqueur.

Peux-tu devenir riche ?

La réalité est toute autre. Être riche c’est pouvoir réaliser énormément de choses. Ceux qui prodiguent de telles imbécilités autour de l’argent sont des jaloux qui ont relaté des faits incohérents. Ils savaient ne pas être capables de devenir la personne qu’ils rêvaient d’être. La peur de ne pas pouvoir réaliser ses rêves, bloque très souvent au lieu de motiver.

Nous avons tous des rêves, nous avons tous des envies de plus, mais c’est souvent plus facile de faire abstraction, de jalouser, d’accuser, plutôt que d’aller chercher ses rêves.

Pourquoi 5% des gens vivent la vie de leurs rêves ? Tout simplement parce que les gens ne suivent pas leurs rêves et que seule une poignée du monde se laisse guider par ce qui les fait vibrer au fond d’eux-mêmes.

Notre bonus gratuit te permettra de découvrir que tu peux gagner simplement de l’argent… Sans pour autant devenir un arnaqueur ou un capitaliste.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :