Bon, maintenant qu’on a décortiqué le Syndrome de l’Objet Brillant, Si vous ne l’avez pas lu le voici Avez-vous le Syndrome de l’objet brillant ? (Partie 1) passons à l’action dans cet article :

Il ne suffit pas de l’avoir identifié, encore faut-il parvenir à y faire face pour le dépasser et avancer.

Voici donc 5 manières de combattre le syndrome de l’objet brillant :

#1 – Se recentrer

La première chose à faire pour faire face au syndrome de l’objet brillant est de vous concentrer sur vos objectifs et vos valeurs.

Quel est votre objectif à long terme ?

Ensuite, à chaque fois que vous serez tentés d’acheter une nouvelle formation un nouvel objet, ou encore lancer un nouveau business, demandez-vous :

Est-ce que cette chose me fait vraiment envie ? Ou est-ce que c’est pour combler un manque, un vide qui me détourne de mon objectif / projet ou de mes valeurs ?

Vous serez alors rapidement en mesure de dire s’il y a ou non syndrome de l’objet brillant !

#2 – Se mettre en mouvement

En théorie, c’est assez simple : 

  1. décider ;
  2. passer à l’action.

Mais, lorsque l’on souffre du syndrome de l’objet brillant, c’est justement parce que l’on ne sait pas ce que l’on veut.

Donc au lieu de foncer acheter ce nouveau truc qui brille (et qui est souvent en toc d’ailleurs), décidez plutôt quel est votre objectif à long terme et ne réalisez que les actions qui permettent de tendre vers celui-ci.

#3 – Se focaliser sur son client idéal

Votre client idéal doit être votre préoccupation number one !

Si vous avez bien défini votre prospect ideal, vous savez exactement ce qu’il lui faut.

Par exemple, s’il n’écoute pas de podcast vous n’avez pas besoin d’acheter un super micro. De même, s’il ne regarde pas de vidéo, pourquoi auriez-vous besoin d’une caméra ? etc.

Pensez à bien regarder les choses de son point de vue pour éviter de vous éparpiller et de tomber dans ce que j’aime appeler des “pièges à touristes”.

#4 – Faire une Content Dotes

Il est souvent très difficile de se focaliser sur un seul objectif quand on est sollicité par cinquante opportunités dans une journée. C’est déjà assez compliqué dans votre tête pour ne pas venir en rajouter avec de multiples influences venant de toute part. C’est même impossible de s’en sortir !

Donc une content detox peut être très utile.

Il s’agit de faire un tri parmi les newsletters auxquelles vous êtes inscrits, les podcasts que vous écoutez, les personnes que vous suivez sur les réseaux sociaux, etc. Se concentrer sur l’essentiel

Vous alors pouvoir vous concentrez uniquement sur ce qui est parfaitement aligné avec vous et votre business.

L’Ecosysteme du succès, ne pas se noyer dans l’abondance d’objet ou contenu inutile

L’idée est de vous construire un écosystème du succès en choisissant trois à quatre personnes qui correspondent à ce que vous souhaitez être et qui vont devenir vos mentors. 

Inscrivez-vous à tout ce qu’ils font : mail, podcast, vidéo, article de blog … et imprégnez-vous ! 

#5 – Rationaliser

Je vous invite à vous poser cinq minutes. Dites-vous bien que la réussite de votre business ne dépend pas de ce produit qui vient de sortir. Non, non !

Par contre, cette nouveauté, pour être efficace, doit vous correspondre et donc s’inscrire dans la lignée de vos objectifs. 

Elle doit pouvoir vous être au service de votre business de l’une des manières suivantes a minima :

  • vous aider à atteindre vos objectifs  plus vite ;
  • Simplifier votre vie ;
  • vous faire plaisir (dans ce cas, il faut en avoir conscience) ;
  • Permettre de résoudre un problème que vous avez déjà. J’insiste, il faut que le problème soit déjà présent. Vous devez attendre d’en avoir besoin ! Ce n’est pas parce qu’il y a une promo, qu’il faut l’acheter par anticipation. Sinon, quand la question se posera, la solution risque de ne pas correspondre tout à fait à votre besoin.

Par exemple, avant d’acheter un micro pour l’enregistrement de podcast, il vaut mieux d’abord tester d’enregistrer avec “les moyens du bord” (votre téléphone, votre ordinateur…). Cela vous permettra de vite vous rendre compte de vos besoins, et d’éviter de vous planter en achetant ce joli micro à la mode mais qui s’avère pas du tout adapté à vos process.

Syndrome objet brillant
Syndrome objet brillant

Voilà les EBPlaneurs, vous avez bien compris que le syndrome de l’objet brillant n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Il y a derrière ce type de comportement beaucoup de tenants et aboutissants tels que la confiance en soi et la peur de l’échec. Rappelez-vous que ressentir de l’inconfort,et l’alignement avec vos valeurs et vos objectifs sont de très bons signaux pour décider de céder à la tentation ou non !

Et vous, vous souffrez du syndrome de l’objet brillant ? Comment vous gérez ça ?

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :