Ibiza, une île médiatisée par ses cotés festifs, ses boîtes de nuits, la drogue, le sexe, l’alcool, ses plages nudistes. Réalité ou mythe ? Les dessous cachés d’Ibiza !

Partir en famille pendant 12 jours à Ibiza avec deux jeunes enfants, était-ce insensé ? Les dessous cachés d’Ibiza nous le permettront-ils ?

Arrivés à Ibiza dans un appart’hôtel avec une magnifique vue sur la mer, un accueil très agréable avec un personnel qui parle Français et qui fait tout pour que l’on se sente bien.

Première journée, on prend nos repères. On est en octobre, il fait chaud, on ressort les tee-shirts, les robes et les maillots de bain. On va profiter des plages et visiter les villages blancs dans les prochains jours tel sera le programme : FARNIENTE et SE RESSOURCER.

L’appart’hotel n’est pas très loin de Sant Antoni et Sant Josep, à une vingtaine de minutes d’Eivissa, aussi appelée Ibiza Capital.

1er jour, 1ère nuit, on se sent bien et les enfants aussi.

Les jours qui suivent et ne se ressemblent pas ! On profite de la chaleur, on passe nos journées dans les calas (plages et criques) mais les paysages que l’on découvre sont tous incroyablement surprenants.

Ibiza cala tarida

Des criques sauvages, rocailleuses, aux plages de sables avec des eaux turquoise dignes d’un aquarium, l’île d’Ibiza vous surprendra avec ses calas toutes différentes des unes des autres avec chacune leurs charmes. Parfois il suffira de poser sa serviette et contempler le paysage qui s’ouvre devant nous, parfois il faudra grimper dans les rochers et admirer Ibiza d’en haut. Tellement de points de vue différents mais accessibles à tous. Des calas avec plusieurs criques, des criques pour tous et des criques réservées aux nudistes chacun choisi.  Une  végétation dense et variée, des palmiers, des pins, pas énormément de fleurs. Une faune marquée avec beaucoup de mouettes, et sur le côté aquatique pas de poissons aux multiples couleurs mais la plongée en vaut le détour malgré tout. Des calas aux roches rouges en contraste avec cette eau bleue, des plages sous les pins et le plaisir de boire une bonne sangria au son de la mer les pieds dans le sable.

Sangria

Des paysages incroyables

Les calas et leurs couchers de soleil tellement distincts, entre deux montagnes au loin, complètement dégagé sur la mer, au son des tams-tams des hippies il y en a pour tous les goûts et les photographes professionnels ou en herbe se feront un plaisir d’immortaliser ses couleurs sublissimes avec le rayonnement du soleil disparaissant au loin sur la mer.

Un petit tour à Eivissa, capitale emblématique et sa forteresse, son port avec ses yachts de millionnaires. Marcher dans les rues pavés du château et arriver au sommet de la forteresse pour une vue complète de l’île, on y voit le sud et le nord. On peut même apercevoir des avions atterrir pour le plus grand plaisir des enfants. Beaucoup de chiens errants, des petits restaurants proposant des smoothies frais et petits déjeuners en terrasse.

Ibiza est une petite île mais quand on s’y promène on n’en a pas l’impression.

Une petite île où la chaleur de son soleil et de ses habitants règne. Les commerçants sont agréables et à l’écoute des touristes.

coucher de soleil

Les boîtes de nuit sont présentes mais si on ne veut pas s’y attarder c’est tout à fait possible. Elles ne sont pas dans le centre des villes mais à la sortie ou entrée de celles-ci. Certes nous y sommes allés en octobre, l’île est beaucoup plus calme à cette période de l’année, mais nous avons pu voir où le côté festif de l’île était présent. Avec son nombre de calas et de villages il est tout à fait possible et même en haute saison, d’y séjourner en famille. Des calas pleines de touristes et des calas beaucoup plus sauvages et désertiques.

En conclusion, j’ai cru pendant plus d’une dizaine d’année qu’Ibiza était une île commerciale, des paysages quelconques et que seul les côtés sexe, drogue et fêtes étaient présents. On y a découvert une île sauvage, des calas d’un bleu turquoise à en perdre la tête, des moments plongées, des instants sauts de plusieurs mètres de hauteur, des villages blancs et des couchers de soleil à jamais gravés en nous.

Les enfants ont pu profiter de la mer à 24° en plein mois d’octobre sans avoir peur des profondeurs pour nous parents, car il faut vraiment aller au large ou dans les criques rocailleuses pour ne plus avoir pieds. En 12 jours nous avons pratiquement vu toutes les calas et fait le tour de l’île plus d’une fois. Pas besoin de programmer ses journées à l’avance, toutes les calas sont indiquées et il est très facile de s’y garer. Pour ce qui est de la restauration, beaucoup de restaurants sont adaptés pour les enfants à prix très abordable.

Les calas d'ibiza

Des « waouh » d’émerveillements à des moments sans voix, Ibiza n’a rien à envier aux plus belles plages du monde, Ibiza possède les plus belles plages du monde. Que ce soit en couple, entre amis ou encore en famille, Ibiza est adapté à tous et vous laissera de merveilleux souvenirs.

Aux souvenirs de ce voyage incroyable, à la vôtre !

Et parce que le voyage aspire au sentiment de plénitude et d’abondance, ecobonsplans vous convie au défi 21 jours d’abondance.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :