La peur est un bien grand mot, et nous en faisons tout une histoire.
Enfant nous apprenons les émotions, et de façon naturelle, elles sont souvent des plus joyeuses. Mais avec le temps, nous avons peur. Vous, transformez vos peurs grâce à ce que nous allons apprendre dans cet article.

D’où nous viennent ces peurs ?

Les adultes apprennent la peur aux jeunes enfants, bien souvent de manière inconsciente et involontaire. Cela ne provient pas forcément des parents directement mais plus par l’environnement extérieur. Les livres, les contes, par les jeux mais aussi les peurs des grands…

Le fait de se cacher et de les faire sursauter les enfants quand ils arrivent… ce qui nous fait bien rire nous les « grands » !

La peur n’est pas quelque chose d’inné, on la crée en grandissant. Un enfant n’a pas peur, il est au contraire de nature ultra optimiste et près à tout pour expérimenter un maximum.

l'enfant n'a pas peur

L’enfant ne connaît pas la peur.

En effet, quand l’enfant apprend à marcher, il va tomber maintes et maintes fois avant de maîtriser la marche. Il va se relever et recommencer. Les chutes, les souffrances, les douleurs, ne le démotivent pas, bien au contraire.

S’il avait peur il ne recommencerait pas et pourtant. Heureusement qu’on apprend à marcher avant de comprendre la peur. Ce sont malheureusement les adultes autour de lui qui vont lui apprendre encore une fois la peur.

enfant qui marche

La peur n’existe pas !

La peur est créée par tout ce que l’on nous apprend en grandissant.
La peur prend vie avec nos expériences de jeunesse, ce qui laisse place à nos doutes, et il est humain de douter.

Par nature, un enfant ne doute pas, il fonce. Les grandes personnes enseignent indirectement la peur par leur instinct de protection. « Je te protège tu as peur ».
Les personnes qui nous entourent nous transmettent à n’importe quel âge leurs doutes, leurs peurs et c’est comme ça que nous finissons par avoir peur à notre tour. C’est à ce moment même que naît la peur.

Plus tard, à l’âge adulte, c’est quand on est en train de réaliser quelque chose et que l’on est sur le point de réussir, que nous avons le plus de doutes à l’esprit. Ce qui est contradictoire, c’est que lorsque l’on aborde la réussite on devrait au contraire être ultra enthousiaste… mais nous faisons le contraire et le doute s’installe !

La Peur nous envahit et elle devient plus forte que tout. Une petite voix intérieure nous souffle la peur, elle nous parle et souvent nous rabaisse. A nous de faire taire cette voix, à nous de décider de l’écouter, de la suivre ou au contraire d’en faire abstraction.

Qu’est ce que la peur ?

La peur est quelque chose d’abstrait, on ne peut pas la toucher, elle est impalpable. Existe-t-elle vraiment ?
Il est donc complètement possible de l’effacer totalement. Par ce terme « effacer », on entend s’aider de cette peur. On va en fait la transformer en quelque chose de merveilleux !

Il a été scientifiquement prouvé que le cerveau humain utilise exactement les mêmes zones lorsque l’on a peur et lorsque nous sommes excités !
C’est assez incroyable, mais il faut prendre conscience que quand on a peur, on a en fait donné une connotation négative à l’excitation ! Quand la peur naît c’est que vous êtes sur le Point de faire de grandes choses. Laisser les doutes s’installer mais tirez-en uniquement le Positif.

soyez positifs

Recevez, ressentez, comprenez, transformez et foncez !

Derrière la peur se cache de très grandes réussites !

Recevez vos peurs, accueillez les sans les craindre. Ressentez cette peur, identifiez-la, elle est importante, sinon elle ne serait pas présente. Comprenez pourquoi elle vous habite à cet instant. Tâchez d’analyser sa présence Laissez les doutes s’installés mais contournez-les, servez-vous en pour les rendre positifs et faites-en une force ! Faites de votre peur une force inarrêtable ! Transformez vos peurs !

Au final vous êtes libre d’écouter vos peurs et de vivre avec. Soit vous les laissez vous envahir et vous détruire, soit vous en faites une force incroyable ! Sentez vous libre de laisser vos doutes s’installer et d’en faire votre allié les plus puissants.

Alors qu’allez-vous faire ? Vous arrêtez à chaque fois que vous avez peur ou vous relevez et persévérez comme le petit enfant que vous avez été et qui sommeille encore en vous ? Parce que oui, vous n’avez rien lâché, vous avez été ce guerrier qui a appris à marcher !

Ne retenez que cela : à chaque fois que vous avez peur c’est que vous êtes sur le bon chemin. Alors continuez à transformez vos peurs !

Vous pouvez également aimer :

2 commentaires

  1. Il y a des croyances limitantes qui ont la peau dure !!! De mon côté, j’ai un fort besoin de sécurité …. pas simple tous les jours !

    1. Virginie, je te comprends. Nous sommes éduqué dans la peur. Nous sommes soumis aux peurs de nos aïeux qui se transmettent dans les générations ! Nous grandissons avec les expériences de nos parents, à nous de faire le job. On parvient à s’en sortir si on le veut vraiment.
      Meri pour ton commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :