Cette année 2020 aura été un peu spéciale. Et avec tout ça, se remettre de la crise ne semble pas être une chose facile. Globalement, nous ne l’avons pas vu passer. Il faut dire en même temps que, entre confinement et déconfinement, il ne se sera pas passé grand chose en 2020. Si ce n’est un affolement et un mouvement de panique générale qui a envahi les esprits.

Heureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. Et les mauvaises aussi. Cette crise, n’a évidemment pas fait le bonheur de tout le monde. C’est même généralement l’inverse : 9 personnes sur 10 pensent que cette année 2020 aura été un désastre sur tous les plans. Selon les analystes de EcoBonsPlans.

Nombreux sont ceux qui attendent 2021 comme étant l’année des miracles. L’année où toute cette situation va se résoudre. Et durant laquelle tout le monde pourra enfin retourner à son quotidien. D’autres encore, préfèrent ne pas fêter le nouvel an cette année, en espérant que 2021 soit meilleure.

En 2021 – se remettre de la crise

Si nous ne pouvons pas prédire l’avenir, nous pouvons au moins nous y préparer. 2021 sera-t-elle l’année des miracles ? L’année où tout reviendra à la normale ? Où on recommencera tous notre train-train quotidien de métro-boulot-dodo-no problemo ?

Quand pourrons-nous nous remettre de la crise ? Nous ne pouvons pas le prédire avec exactitude
Prédire l’avenir est une science que nous ne maîtrisons pas chez EcoBonsPlans

Personne ne peut l’affirmer à coup sûr. On peut le supposer, et être convaincu que les choses iront mieux, oui. Mais en dehors de ça, le mieux que l’on puisse faire est de s’y préparer.

Chez EcoBonsPlans, c’est ce qu’on fait depuis le début. Avant même de savoir qu’une crise nous frapperait de plein fouet cette année. Nous avons décidé avec Alexandre de tout mettre en place, au cas où quelque chose arriverait et nous ferait perdre notre précieux salaire.

En réalité, on a toujours voulu plus qu’un salaire. L’un comme l’autre. Et nos ambitions nous poussaient à chercher des plans intéressants, qui pouvaient nous rapporter autrement, et sécuriser nos avenirs pour de bons.

Le but n’est pas forcément de remplacer votre salaire en 2021. Mais de vous préparer dans un premier temps à une éventuelle perte de revenu, dans le cas où nous devrions à nouveau subir les effets de la crise.

Et la meilleure façon de se préparer à ça, est de mettre en place une nouvelle source de revenus, qui ne vous demande pas de travailler autant que votre emploi actuel. C’est le meilleur moyen de vous protéger contre un nouveau scénario comme celui que nous avons vécu en cette année 2020.

Augmenter ses revenus pour se remettre de la crise

Cela à commencé pour nous par un petit plan, puis un deuxième, et ainsi de suite. Juste avant le confinement du 16 Mars 2020, j’avais décidé d’essayer FTA Trading Auto, dont Alexandre m’avait parlé brièvement 1 mois plus tôt.

C’était le 2ème plan efficace que je mettais en place. Un service de trading entièrement automatisé. Mon premier plan était génial ! Je louais ma voiture, qui ne me servait pas, et je recevais un beau billet chaque semaine. Ça aide, mais ça demande un travail supplémentaire. Il faut en avoir le temps.

Alexandre s’y est pris autrement. Il augmentait lui aussi ses revenus, mais différemment. Votre façon de faire sera peut-être différente, mais qu’importe. Tant que vous augmentez vos revenus, vous sécurisez votre avenir d’un nouveau phénomène de crise.

Et c’est ça le plus important. L’essentiel est vraiment que vous trouviez votre truc. La solution qui marchera pour vous, et qui vous permettra d’être plus serein, si l’année 2020 venait à se répéter.

Les autres choses à faire pour bien démarrer 2021

Bien sûr, augmenter vos revenus n’est pas la seule chose à mettre en place. Il y a d’autres points tout aussi importants, sinon plus, sur lesquels je vous invite aussi à vous pencher :

Préparer 2021 – Avoir des objectifs en tête

Les adeptes des bonnes résolutions, vont être heureux. Car ils le font chaque année, le soir du 31 Décembre.

Cependant, de plus en plus de personnes semblent lassées de cette pratique presque traditionnelle. Et préfèrent ne pas prendre de nouvelle résolution du tout. Que ce soit parce qu’elles « ne tiennent pas 3 semaines » ou parce que ces résolutions « ne se réalisent jamais ». Chacun a ses raisons, et je les comprends.

Pour se remettre de la crise, nous avons besoin d'objectifs
L’absence de but est la meilleure façon d’errer à l’aveugle dans votre vie

Mais l’absence de but est une des pires choses que l’on puisse vivre dans notre société. Sans but, nous errons à l’aveugle. Nous laissons les évènements de notre vie nous mener en bateau. Et décider pour nous de ce qu’on va vivre au quotidien. Comme la crise du Coronavirus cette année.

Avoir un objectif permet d’éviter cela ou à minima, de le limiter. Et surtout, il nous évite aussi de nous plaindre, et de broyer du noir. Car il nous pousse à choisir nos actions en fonction de ce but que nous nous sommes fixé.

Être positif pour mieux se remettre de la crise

On ne le dira jamais assez : Les attitudes positives attirent les pensées positives (et le positif en général). Mais l’inverse est aussi vrai.

Faites attention à ce que vous pensez. Si vous pensez constamment aux « problèmes », vous vous attirerez plus de problèmes encore. Alors que si vous pensez à des choses qui vous rendent heureux. Vous avez toutes les chances d’attirer à vous plus de situations joyeuses.

En moyenne, un être humain a plus de 60 000 pensées par jour. Vous imaginez si toutes ces pensées étaient négatives ? Ce serait un véritable désastre !

La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin de contrôler chacune de ces pensées. Vous y passeriez un temps fou, et ce serait impossible à gérer. Mais vous pouvez influencer vos pensées de différentes façons.

Comme cet article est déjà long, je ne vais pas m’étendre trop sur le sujet. Je ne vous livrerai qu’une astuce pour vous aider à transformer progressivement vos idées noires en pensées positives : Il s’agit simplement de changer son discours.

Ça peut paraître simple, mais cet exercice est loin d’être évident, quand on n’y est pas habitué. Pourtant, le simple fait de faire attention à ce qu’on dit, et d’adapter ses paroles en conséquences peut tout changer sur notre façon de voir les choses, et notre façon de penser.

Adapter son discours

Imaginez vous par exemple dans le contexte suivant :

Il est 18:30. Vous rentrez chez vous. Vous avez eu une journée éprouvante et vous êtes fatigué. Votre collègue Jérôme semblait constamment avoir besoin de votre avis sur son travail. Plus tard, le stagiaire a fait une boulette tellement grosse que vous avez dû passer les 3 premières heures de l’après-midi à réparer son erreur, et avez pris un retard considérable sur ce que vous aviez à faire aujourd’hui.

Vous n’en pouvez plus, et vous n’avez qu’une hâte, celle de trouver un peu de réconfort dans les bras de votre chéri(e) ou de votre canapé. Lorsque vous passez le pas de la porte, vous pouvez choisir entre 2 discours différents :

  1. « J’ai passé une journée épouvantable ! Je n’ai eu que des problèmes et j’ai pris un retard énorme sur mon travail ! »
  2. « C’était une journée exceptionnelle aujourd’hui. Pas facile. J’ai enchaîné les défis qui m’ont demandés beaucoup d’énergie. J’en ai même oublié mon travail d’aujourd’hui. Au moins, je sais ce que je fais demain ! »

La première option vous rappelle à quel point votre journée était difficile. Alors que la 2ème vous la fait voir sous un nouveau jour. Et vous rappelle la mesure exceptionnelle de cette journée si différente des autres.

Vos problèmes ne sont pas permanents. Transformez-les en défis et savourez chaque victoire
Amusez-vous à transformer vos problèmes en défis

Faites vous une faveur. N’appelez plus vos tracas quotidiens des « problèmes« . Appelez-les plutôt des défis !
Personne n’aime les problèmes, mais (presque) tout le monde aime relever des défis.

Quand on pense problème, on concentre ses pensées sur le problème. Si au contraire vous pensez défi, vous vous focalisez bien plus sur la réussite de ce défi. Sur la finalité de l’histoire. Et c’est d’autant plus motivant pour vous.

En résumé, comment se remettre de la crise et préparer 2021 ?

En période de crise, le point le plus crucial, et le plus fragile de votre quotidien est vos finances. Faites en sorte de les sécuriser un maximum en les plaçant dans des plans d’épargne rentables. Alexandre vient d’écrire un excellent article sur le sujet.

L’autre point sensible après vos finances, c’est votre santé mentale. On parle beaucoup (trop) de virus et de la façon dont il transforme notre quotidien.

Et s’il est important d’être bien informé pour éviter les surprises indésirables. Être noyé dans l’information constante est aussi le meilleur moyen d’entretenir vos idées noires et créer un sentiment de dépression. Il y a mieux pour se remettre d’une crise.

Pensez à vous. Prenez des nouvelles de vos proches. Privilégiez les contacts avec des gens heureux, ou qui vous donnent le sourire ! Adaptez votre discours de sorte à faire ressortir le positif de chaque situation. Et même les plus difficiles.

Pensez aussi à préparer l’année 2021 en vous donnant de nouveaux objectifs à atteindre. Oubliez les bonnes résolutions qui ne tiennent que 3 semaines. Et privilégiez de vrais objectifs, qui ne pourront être atteint qu’après une année entière à vous y consacrer.

Définissez vous un ou deux gros objectifs pour 2021. Et découpez les en plusieurs morceaux pour qu’ils soient plus faciles à atteindre. Mais n’hésitez pas à voir grand. Rappelez vous que vos objectifs doivent vous tenir l’année, et non le mois.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :