Imaginez-vous, à 80 ans, quel genre de personne serez-vous ? Celui qui aura passé sa vie à se sacrifier pour quelqu’un d’autre ou celui qui se sera sacrifier pour lui-même ?

Cela peut vous paraître compliqué de répondre à une telle question. Déjà par arriver à se projeter dans le futur, mais aussi par le fait de comprendre le mot « sacrifice » qui peut être très fort et même faire peur pour certains d’entre vous.

Si l’on regarde la définition de SACRIFICES dans le dictionnaire, il s’agit d’un acte de renoncement ou de privation volontaire avec pour exemple : le sacrifice de toute une vie.

Se sacrifier pour quelqu’un d’autre ?

Cela vous semble sûrement impossible d’imaginer cela, car vous vous dites certainement que vous êtes maître de tous vos choix, et qu’il est hors de questions de se sacrifier pour quelqu’un. Comment pourriez-vous ne pas vivre avant tout pour vous, avant de vivre pour quelqu’un d’autre ? Accepter ses choix, ses ordres, sa façon de communiquer, se sacrifier, accepter de vivre comme l’autre le veut et renoncer à sa propre façon de vivre comme nous le voudrions : IMPOSSIBLE.

Pourquoi impossible ? parce-que souvent nous imaginons cette situation de sacrifice dans notre vie personnelle mais incontestablement pas dans notre vie professionnelle, et pourtant…

Le sacrifice dans notre vie professionnelle 

Oui vous avez bien lu : et je peux vous dire que celui-ci commence de tout petit. Enfant on nous formate avec un style de vie qui est la vie de Madame ou Monsieur tout le monde et comme si c’était le seul mode de vie qui existe.

Dépendre tout d’abord d’un réveil qui sonne tous les matins pour nous tirer du lit, et qui va en quelque sorte donner le ton de la journée.

A l’école, ou sur notre lieu de travail, on nous demande d’écouter les recommandations de notre référent, comment se comporter, comment s’installer pour travailler, parfois la tenue vestimentaire, quelles actions faire. Ne serait-ce pas du sacrifice tout cela ? Empêcher notre corps de s’installer comme il le souhaite, s’habiller pour être confortable, dépendre des ordres de quelqu’un pour parvenir à des objectifs qui rapporteront à une tierce personne. Cela correspond bien aux faites de renoncer à sa personnalité intrinsèque, renoncer à sa manière de vouloir exister dans son travail avec ses idées propres.

Le sacrifice prend alors toute sa forme. Reprenons l’exemple d’un enfant lors de sa journée scolaire, il doit obéir à des règles que l’on a choisies pour lui. Attention je ne suis pas en train de dire qu’il ne faudrait aucunes règles car il faut un certain cadre pour vivre en communauté, mais est-il vraiment important d’écrire en bleu ou en noir, de s’installer sur un bureau pour s’appliquer plutôt que de s’allonger par terre ? On apprend à grandir dans le sacrifice. On en oublie la frustration que cela peut provoquer. Finalement un large pourcentage de la population ne vit que pour survivre comme le reste du troupeau. C’est ce que l’on appelle communément la « rat race ».

Le salariat un monde de sacrifices ?

Ce sacrifice continue dans le monde du salariat auquel on nous formate en grandissant. Le sacrifice de notre temps, travailler du lundi au vendredi et le week-end de repos. Le sacrifice de dépendre de plans d’actions prédéfinis, le sacrifice de notre temps libre, le sacrifice de notre richesse.

Le sacrifice de notre richesse

Quand nous réfléchissons bien, nous nous sacrifions tous les jours dans notre travail quotidien par tout ce qui a été énuméré plus haut, mais ce ne sont pas les seuls sacrifices. Celui de la richesse est bel et bien là. Et c’est pour moi, le plus important, car il englobe beaucoup de richesses.

La richesse intellectuelle tout d’abord, puis la richesse de gratitude et de reconnaissance envers soi-même, la richesse de la confiance en soi et aussi la richesse sur le plan financier.

En effet, dépendre de plans préétablis par la hiérarchie ne nous incite pas à rechercher des solutions en dehors du cadre (cela est pourtant très enrichissant). Pour atteindre nos objectifs professionnels, on nous encourage au contraire, à rester dans les sentiers battus aux couleurs de la société.

Oublier de se concentrer un minimum sur soi et ne pas écouter ses propres idées peut faire perdre toute confiance en soi. Nous n’avons été qu’un outil d’accomplissement de la mission. Au lieu de nous inviter à rechercher des solutions par nous-mêmes on nous impose des procédures strictes qui bloquent toute créativité, toute inventivité.

A contrario, lorsque l’on est indépendant on est obligé de chercher des solutions, regarder toujours plus loin, et surtout se faire confiance pour avancer vers un objectif précis, fixé par soi-même.

Parmi les sacrifices qu’un salarié fait au quotidien, le plus important est celui sur le plan financier. En sacrifiant son temps pour un salaire à la fin du mois, on perd toute notion de la valeur du travail accompli.

Être indépendant signifie-t-il ne faire aucun sacrifice ?

Bien sûr que non ! Mais la première chose à intégrer c’est que ces sacrifices sont des choix que nous faisons en pleine conscience. Ces sacrifices riment avec créativité, inventivité et amélioration du confort de vie.

En rentrant dans le monde de l’indépendant, vous n’allez pas sacrifier votre temps libre, vous allez l’enrichir, vous n’allez pas sacrifier votre temps pour un salaire définis par un patron, vous allez enrichir votre futur.

Vous allez certainement travailler dur et parfois plus dur que si vous étiez salariés mais ces sacrifices auront forcément des répercussions positives sur votre vie personnelle. Le temps que vous consacrez intelligemment à une activité d’indépendant façonnera de manière constructive votre avenir.

Alors à vous de choisir, entre le salariat et l’indépendance. En pleine conscience, vous choisissez entre 40 ans de prison et une vie approximative, et 5 ans de bagne et une vie jonchée de succès et d’accomplissments.

Un contrat de sacrifices

Que préférez-vous ? Un CDD ou un CDI ? En optant pour le monde du salariat c’est un CDI de sacrifices que vous signez et pas que… une vie de sacrifices en faveur des rêves d’une personne que vous n’avez peut-être jamais vu !

Une fois arrivé l’âge de la retraite, ce temps consacré à vous lever à contre-cœur pour aller travailler pour quelqu’un, obéir à ses exigences, lui demander d’accepter des congés pour obtenir l’autorisation de partir en vacances et prendre un peu de bon temps… vous devrez encore faire le sacrifice d’une rétribution financière très faible, souvent trop faible pour vivre, à peine suffisante pour survivre !

Un CDD de sacrifices en optant pour le monde de l’entreprenariat ?

Chez EcoBonsPlans, nous partageons avec vous cette opportunité de devenir indépendant, sans forcément avoir à inventer l’affaire du siècle ! Et il existe de nombreux moyens de sortir progressivement de ce statut de salarié, si tel est votre souhait. Nous vous donnons des exemples dans notre bonus gratuit, « 7 moyens pour générer plusieurs centaines d’euros par mois, rapidement et facilement ».

En devenant partiellement ou intégralement indépendant vous évoluerez dans bien des domaines. Vous construirez un avenir à votre image, un futur dont vous aurez les rênes.

Alors que décidez-vous ? Vous sacrifiez toute une vie pour quelqu’un d’autre ou vous sacrifiez pour vous-même ? 40 ans de prison et le reste de la vie en sursis, ou 5 ans de bagne vers une vie de plaisirs ? 

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :